Rechercher
  • LenaWF

FAITES VOTRE AUTO-ÉVALUATION d'Education canine !

Pour beaucoup d'entre vous, c'est le même constat : vous avez tout essayé. Enfin tout, façon de parler.


- collier étrangleur, collier a pointes - collier électrique - pet corrector - immersion à haute dose à but "d'habituation"/"extinction" - lancé de (rajoutez ce que vous voulez !)


Rassurez vous, ce n'est pas vraiment de votre faute j'ai bien envie de vous dire.

Concernant la loi, c'est très simple : Art R 214-6 du Code Rural - “L’exercice des activités d’éducation, de dressage (…) dans des conditions et avec des méthodes ou accessoires pouvant occasionner des blessures, des souffrances, du stress ou de la peur est interdit. Il doit être tenu compte de l’âge, de la volonté à agir, du sexe, et du niveau et des capacités d’apprentissage des animaux.” Ça, c'est dit, vous ne vous ferez plus entuber.


➡️ Mon chien est dominant, a dit l'éducateur. No :


A l'époque, il fallait bien trouver une excuse pour légitimer le régime nazi. (oui oui.......1936) Konrad Lorenz a exaucé ce souhait à partir de l'entre deux guerres, et est parti du principe, à partir d'observations, qu'il y avait un loup Alpha, un dominant, un soumis, des bagarres endiablées, et basta. À l'époque, le chien descend du loup, bingo. Le chien est dominant, il veut envahir le monde et soumette ses maîtres et congénères (le gros méchant a une préférence pour les vierges et les enfants).

Tous les milieux créés par l'homme sont invalides ou inexacts pour observer un animal d'un point de vue éthologique et objectif. Ces études sont donc très faussées.

Enfermer un groupe d'humain dans un ascenseur pendant plusieurs jour avec des accès aux besoins vitaux limités (eau, alimentation..), et vous imaginerez facilement que les comportements vont changer. Il n'y a qu'à voir le bordel à Paris au début du COVID, on voit bien que les gens n'étaient plus normaux, sous pression de l'enfermement et de la rupture avec les habitudes.

Pour les chiens (enfin les loups, à l'époque) c'est pareil. David Mech est d'ailleurs revenu sur son étude d'origine, et nous dit clairement qu'il s'est planté. Il est pourtant parmis les origines du terme Alpha.


https://youtu.be/xSLNkYZeCQA


➡️OUAIS, mais les chiens descendent du loup il a dit l'éducateur.

En fait, pas tout à fait. D'après les études récentes, par Pr. Ray Coppinger, le chien se serait auto-domestiqué.


Chien indigène --> chien domestique.

Entre deux, il y aurait un canidé libre et opportuniste. L'homme l'aurait sélectionné génétiquement et naturellement. C'était devenu beaucoup plus facile de contrôler les naissances, puisque cet "entre deux" se rapprochait des campements et déchets liés aux activités humaine. On arrivait même à prendre quelque petits et se les garder sous le coude pour les domestiquer.


Le chien n'est pas un loup :

-Il ne présente pas les mêmes comportements que le loup dans la résolution d'un problème : le chien recherchera l'aide de l'humain, alors que le loup sera aidé de ses congénères. Un loup n'obtient pas son statut de chef de meute par la force mais à travers son statut de chef de famille


Le chien est un animal social comme le loup, mais il ne vit pas en "meute" (la meute de loups est un groupe familial composé des parents et des jeunes descendants). À son arrivée au sein du foyer familial, le chien intègre notre groupe social, mais nous ne constituons en aucun cas une meute avec lui, donc pas un adversaire. D'ailleurs, au Bresil, il existe une ville de chiens libres. On remarque que le chien va jouer tantôt avec un, manger avec un autre, se coucher là, et se reproduire ici. Ce ne sont pas des meutes établies, mais bien des congénères qui représentent un intérêt, une opportunité.


Toutes ses mises aux points pour en venir où ?

Votre chien est un partenaire de vie, pas un adversaire. La dominance existe bien, mais seulement entre individus de la même espèce, et UNIQUEMENT de manière factuelle. Sur la pension, les chiens vivent en meute, et cela n'a jamais posé de problème, à une exception près, lorsque j'ai voulu m'en mêler. Parfois, ma chienne sera dominante, parfois elle sera dominée. Ça fluctue en fonction des enjeux et des chiens en face, et de l'humeur du jour, grossièrement.


Pour humaniser l'expérience, je dirai que si je me prend une baffe par un boxeur, je vais pas faire la maligne. Si c'est une jeune femme qui me semble plus faible, je vais lui mettre le double. Par contre, si le boxeur il me met une baffe pour me prendre mon bébé, je garantie pas qu'il reste en vie. Si au contraire, je suis de très bon poil avec la jeune femme, je vais laisser couler, et pourtant elle est bien plus faible.


Ce qui risque d'en ressortir en revanche, c'est que mon comportement fluctue en fonction de ces expériences. Très rapidement je vais assimiler que tout les boxeurs veulent me prendre mon bébé, et avant même de prendre ma baffe je vais leur sauter dessus pour éviter justement de me la prendre. C'est généralement ce qui se passe lorsque vous dites que votre chien agresse tous les mâles. Et pire encore, je vais me dire que tous les hommes en général veulent me prendre mon bébé. Et puis tous les humains. "au secours mon chien agresse tous les chiens".


En éducation positive, on change un état d'esprit juste avant le problème. De ce fait, on peut travailler un chien réactif sans que jamais vous ayez à voir des scènes spectaculaires. Ou le moins possible. Une boulette, ça peut arriver.


En éducation coercitive, la plupart du temps, vous allez confronter votre chien au problème jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de problèmes visibles en surface.


Une expérience sur les rats nous explique :

Un rat est placé dans une pièce, sur un tapis électrifié. Quels que soient les comportements qu’il émet pour sortir de la pièce, il ne peut pas y parvenir car les issues sont bloquées et la conséquence reste la même : une décharge électrique. Au fur et à mesure, le rat n’essaye plus de se sauver ou de sauter ou de gratter le sol. Il a appris que ses comportements n’ont pas d’emprise sur la conséquence et se laisse donc électrifier. Quand la porte de la pièce est rouverte et que le rat retrouve la possibilité de fuir, il reste tout de même là, à se faire électrifier. Impuissance apprise.


Ça ne vous rappelle rien ? Votre chien qui, immergé, a d'abord peur, puis agresse tout ce qui passe, puis finit par se résigner ?


Une recherche vétérinaire de l’université de Pennsylvanie a démontré que l’utilisation de méthodes coercitives pour modifier un comportement agressif chez le chien, maintenait (ou augmentait ) le niveau d’agressivité du chien. La méthode n'est visiblement pas stable à long terme.


➡️ J'ai fait de l'éducation en club coercitif, est-ce trop tard ?


En principe non, mais nous n'avons pas de machine à remonter le temps, ni de baguette magique. Tout dépend de votre chien et ses expériences accumulées. Quoi qu'il en soit, on ne pourra pas faire pire que mieux :)


➡️ Je suis allé voir un éducateur en positif, mais ça n'a pas marché.


À chaque éducateur son approche j'ai envie de vous dire. Les bases théoriques restent les mêmes, mais les mises en application peuvent différer.


Certains au clicker, d'autres croquettes, d'autres au jeux, d'autres rien du tout, certains vont privilégier le capturing et leurring ou encore le shaping. Certains éducateurs vous feront mimer sur l'humain avant d'appliquer sur le chien, d'autres vous montreront l'exercice, d'autres vous prêteront leur chien pour donner un coup de boost à votre confiance en vous. Et puis il faut dire ce qui est, l'éducation positive c'est un mode de vie à part entière, un chemin de croix.


Certains d'entre vous auront besoin de d'abord savoir comment gérer l'urgence avant de gérer à proprement parler le comportement, d'autres auront besoin de passer par le coercitif avant se tourner vers le positif, parfois l'inverse (et finiront un jour ou l'autre par revenir en positif, pour une grande majorité). Très souvent, il s'agira d'une question de timing personnel et de feeling avec la personne que vous aurez en face. Et même nous, en tant que professionnels, parfois il n'y a pas le feeling. C'est comme ça quand on travaille avec le vivant..


➡️ Mais l'éducation coercitive, est-ce que ça marche ?


Ça serait vous mentir de dire que non. Honnêtement, des "résultats" visibles en surface, j'en ai vu et je ne le nierai pas. Par contre les dégâts internes je les ai vu passer aussi, je vous cache pas que c'est pas joli-joli. Parfois même des grosses blessures.


Je vous dirai pour conclure que, sur le principe, vous voulez tous du bien à votre chien, mais dans certains cas vous êtes dépassés. Ne vous sentez pas coupable. Ça arrive à tout le monde (chuuut, c'est tabou). Réfléchissez simplement sur la manière dont vous souhaitez traiter votre chien. Restez fidèle à votre éthique. Venez comme vous êtes, avec vos peurs, vos doutes, vos emmerdes, vos outils. FeelGood. Un éducateur fera ce qu'il faut avec ce que vous mettrez sur la table. Et de préférence sans apporter de jugement. D'ailleurs, près de 50% des éducateur en positifs sortent du coercitifs. Alors..



FAITES VOTRE AUTO-EVALUATION : copier/coller le lien dans votre navigateur si il ne s'affiche pas (lien vers un de mes fichiers perso) :


https://docs.google.com/forms/d/17pMXqTS4_Zr_5PykPmCzuLUHflmSkpouvgFdX-r_pZ4/edit?usp=sharing






Posts récents

Voir tout

Comment adopter un chien en Corse ?

Choisir un chien, quand l'idée est la, ce n'est pas toujours un mince affaire. Plutôt élevage, refuge, famille d'accueil, le bon coin ? Ça, c'est peut être plus une question de goût et d'éthique qu'au

 

Centre Canin du Cap Corse

Educateur comportementaliste

SIRET :  888 984 671 00014

ACCADED : N.2020/b929-12d7

Assurance RC : N. 106.837.83004 - Axa

Suivre

Contact

Adresse

20233 Pietracorbara, France